HomeNews«La connaissance de chaque segment de donateurs et l`observation de leurs changements est essentielle»

«La connaissance de chaque segment de donateurs et l`observation de leurs changements est essentielle»

01.06.2017

Comment es-tu devenu fundraiser ?

En répondant à une annonce dans les médias où le CICR cherchait un(e) candidat(e) avec une formation en marketing, ce qui était mon cas. J`ai donc appris les ficelles de la recherche de fonds sur «le terrain» en mettant les outils marketing au service du fundraising. En charge alors du mailing, c`est le défi permanent qui doit être relevé chaque année, dont le succès n`est jamais acquis et les résultats très visibles, qui m`a aiguillonné ! L`utilité très concrète de l`argent récolté pour des projets permettant de venir en aide à des victimes dans le dénuement le plus total, a dès lors représenté ma motivation et mon moteur.

Pourquoi t`engages-tu au sein de Swissfundraising ?

Pour rester en contact avec mes pairs et partager nos expériences. L`association Swissfundraising est la seule en Suisse à proposer une telle plateforme, indispensable dans notre travail qui est parfois très solitaire. Et puis organiser chaque année l`unique rencontre en Suisse romande dans ce domaine, chercher des orateurs spécialisés et accueillir une centaine de participants est un honneur, mais aussi très stimulant et valorisant.

Que devrait-on améliorer pour favoriser la récolte de fonds en Suisse ?

Nous avons la chance d`exercer ce métier dans un pays où il y a encore beaucoup d`argent et où les donateurs, bien que discrets, sont très généreux. Il faut cependant rester vigilant ! la philanthropie est en train de changer et les lignes bougent. Les donateurs portent plusieurs casquettes : certains cherchent aussi des fonds pour leur association, des entreprises lancent des projets humanitaires, des fondations donatrices développent des actions fundraising pour compléter leur fonds… sans parler des réseaux sociaux qui seront les vecteurs probablement importants lorsque les adolescents et jeunes adultes actuels deviendront donateurs… Autant de facteurs à anticiper, dès aujourd`hui…

Quels sont selon toi les 3 principaux instruments de Fundraising pour ces prochaines années ?

La diversification des instruments fundraising va devenir urgente. Mais plus que des instruments prioritaires, c`est la connaissance de chaque segment de donateurs et l`observation de leurs changements qui est et sera essentielle. Soumettre une demande de dons aux individus (jeunes ou moins jeunes), aux entreprises, fondations, clubs service, autorités publiques… selon leur envie, leur moyens, leurs attentes, leur vision de la philanthropie… cela requiert de la flexibilité et de l`adaptation. Dans cette optique, on ne peut pas dire qu`un instrument fundraising sera plus important qu`un autre… Certains donateurs ne veulent échanger que par email, d`autres veulent d`abord recevoir une présentation succincte, alors que certains veulent un dossier très complet, tel donateur pourrait souhaiter être partenaire d`une ONG et « visiter » le projet qu`il soutient, un autre attend un « retour sur investissement » de son soutien, un autre encore va mobiliser ses amis ou ses collègues pour soutenir une cause… tant de possibilités ouvertes !

Quels arguments donnerais-tu à un collègue pour qu`il devienne membre de Swissfundraising ?

C`est une plateforme incontournable lorsqu`on est fundraiser, il n`y en a pas d`autres dans le pays. Les membres représentent un thermomètre de la recherche de fonds utile, qui aide chacun à « rester dans le coup », en se nourrissant des expériences partagées.