HomeNewsL’étude Zewo: Comment le coronavirus transforme les œuvres de bienfaisance

L’étude Zewo: Comment le coronavirus transforme les œuvres de bienfaisance

07.10.2020

Après l’année record en termes de dons qu’a été 2019, où elles ont reçu 1,91 milliard de francs, les œuvres de bienfaisance suisses ont pu compter, même pendant le confinement, sur la solidarité de la population suisse. Elles ont adapté leur aide au contexte modifié par le coronavirus et renforcé leurs prestations. Cependant, maintenant, bon nombre d’entre elles craignent un recul des dons.

C’est ce qui ressort du sondage représentatif auprès d’œuvres de bienfaisance certifiées par lequel la Fondation Zewo a pour la première fois étudié la manière dont le coronavirus modifie l’aide privée. L’étude de la Zewo montre que les œuvres de bienfaisance suisse ont jusqu’à présent bien fait face à la crise du coronavirus.

La solidarité de la population s’est maintenue après le record de dons

Les œuvres de bienfaisance ont pu compter sur la solidarité de la population, la propension à donner s’étant maintenue après l’année record 2019. Après que les œuvres de bienfaisance avaient reçu, avec 1,91 milliard de francs, davantage de dons que jamais auparavant, ce sont avant tout les organisations d’entraide évoluant dans le secteur national des affaires sociales ou de la santé qui ont reçu encore plus de dons jusqu’en juin 2020. Pour la plupart des autres œuvres de bienfaisance, les dons sont demeurés stables.

» En savoir plus