HomeNewsL’Observatoire Bénévolat Suisse 2020: Beaucoup de solidarité, même sans corona

L’Observatoire Bénévolat Suisse 2020: Beaucoup de solidarité, même sans corona

15.09.2020

L’Observatoire du bénévolat a présenté les chiffres les plus récents sur le travail bénévole en Suisse: 6 personnes sur 10 s’engagent régulièrement pour le bien commun de la société, et 7 personnes sur 10 effectuent sporadiquement de l’entraide de voisinage. L’Observatoire Bénévolat Suisse découvre pourquoi, au milieu d’un monde monétaire, les gens s’engagent dans un travail bénévole non rémunéré pour le bien commun et favorisent ainsi la cohésion et la vitalité de la société.

L’Observatoire Bénévolat Suisse 2020 fournit des informations sur l’état actuel de l’engagement social non rémunéré. Tous les 4 ans, une enquête nationale est menée en Suisse pour connaître les activités bénévoles au profit des individus, de la société et de l’environnement. L’Observatoire Bénévolat Suisse met en évidence les tendances et les évolutions du travail bénévole et fournit ainsi une base importante pour la gestion des bénévoles dans les associations et les clubs, les foyers, les églises et les organisations d’aide. Le développement du bénévolat présenté dans l’Observatoire est également un indicateur de la vitalité des relations sociales et de l’orientation vers le bien commun en Suisse.

Plus de 5 000 personnes ont réalisé l’enquête en ligne. L’Observatoire Bénévolat Suisse 2020 a examiné trois domaines plus en détail : tout d’abord, il a demandé pourquoi les gens ne font plus ou pas encore de bénévolat et dans quelles circonstances ils feraient du bénévolat dans certains domaines. Deuxièmement, l’Observatoire a posé des questions différenciées sur les bénéficiaires du travail non rémunéré, afin qu’à l’avenir il soit possible de mieux répartir le travail bénévole et les soins aux proches. Et troisièmement, les formes de rémunération financière et de compensation ont été demandées plus en détail afin de pouvoir distinguer plus clairement à l’avenir le travail bénévole non rémunéré du travail caritatif rémunéré. C’est précisément pendant la crise de Corona que les offices fédéraux et les cantons, les entreprises et les écoles ont découvert plus fortement la valeur du bénévolat et ont fait l’expérience du travail bénévole comme source et expression d’une société vivante et solidaire. Si les différents acteurs de la société collaborent de plus en plus pour promouvoir le bénévolat, les cartes sont en notre faveur pour continuer à l’avenir à relever avec succès les défis sociaux grâce à des solutions innovantes.

Les travaux de recherche scientifique ont été réalisés par Markus Lamprecht, Adrian Fischer et Hanspeter Stamm de Lamprecht & Stamm. L’enquête a été réalisée par l’Institut LINK. L’Observatoire est publié par la maison d’édition Seismo. Le projet est soutenu par la SSUP, Migros Pourcent culturel, la Fondation Beisheim et en coopération avec l’Office fédéral des statistiques.

» Commandez le livre ici ou accédez à la publication Open Access