HomeNewsRapport sur les dons 2021: Le coronavirus, les dons numériques et la politique ont marqué la Suisse, un pays de donateurs

Rapport sur les dons 2021: Le coronavirus, les dons numériques et la politique ont marqué la Suisse, un pays de donateurs

11.01.2022

La pandémie de coronavirus a suscité une grande solidarité parmi les donateurs. Elle a marqué de son empreinte les reportages des médias, modifié le comportement des donateurs et favorisé la transformation numérique des ­OBNL. C’est ce qui ressort du rapport sur les dons 2021 de Swissfundraising et de la Fondation Zewo. Le rapport revient également sur le débat autour de l’initiative «Entreprises responsables», qui a agité le secteur des OBNL en 2020.

Pendant la pandémie de coronavirus, la solidarité a été grande en ce qui concerne les dons. 8 ménages sur 10 ont donné. Le montant annuel moyen est passé de 300 à 350 francs. En 2020, le volume des dons en Suisse a dépassé pour la première fois la barre des 2 milliards de francs.

Le secteur politique des OBNL suscite la controverse

La pandémie demeure également un thème clé dans les médias jusqu’à la mi-2021. Les repor-tages des médias qui y ont trait et qui concernent l’engagement des OBNL sont généralement positifs. C’est ce qui ressort des analyses des médias «Don et aide» publiées dans le rapport sur les dons et réalisées par le Centre de recherche Public et société de l’Université de Zurich (fög).

Le thème le plus important pour le secteur des OBNL au niveau médiatique n’a toutefois pas été lié à la pandémie. Lors de la campagne de votation sur l’initiative «Entreprises responsables», la société civile a compté parmi les principaux acteurs. De quoi déclencher une controverse sur la question de savoir si les organisations d’utilité publique pouvaient se positionner politiquement. Elle a conduit à une focalisation accrue sur les reportages négatifs des médias sur les questions de gouvernance des OBNL. Dans leurs commentaires de ces résultats, les OBNL engagées politiquement soulignent, dans le rapport sur les dons, l’importance fondamentale de l’engagement politique pour leur travail.

L’aide privée toujours perçue positivement

La quatrième analyse des médias du fög permet pour la première fois une comparaison à long terme. Celle-ci montre que les questions de santé et de droits humains ont gagné en importance. Les thèmes sociaux considérés comme controversés suscitent toujours le plus grand écho médiatique. Ils perdent toutefois en importance. Le public continue d’avoir une perception positive des OBNL. En effet, les médias parlent de l’aide privée dans des termes plus approbateurs que de l’aide publique.

Le coronavirus, catalyseur de l’entrée dans l’ère du don numérique

Pendant la pandémie, les donatrices et donateurs sont devenus plus numériques. Les OBNL ont reçu nettement plus de dons via des canaux de paiement numériques comme Twint. Pour les dons numériques, les OBNL accordent la plus grande importance à leur propre site Web. Beaucoup ont fait des progrès dans la numérisation pendant la pandémie. Elles complètent par exemple les instruments de communication et de marketing classiques ou intègrent de plus en plus leurs univers connectés et non connectés.

Rapport sur les dons Suisse (PDF)