HomeNewsSwissfundraising a 25 ans (II) : la création de l’association

Swissfundraising a 25 ans (II) : la création de l’association

31.05.2019

Le 31 mai 1994, à 10h30 précisément (comme cela a scrupuleusement été noté à l’époque), la « Société Suisse des Professionnels de Fundraising (SSPF) » a été créée à Berne. Il existe sur la fondation une note d’entretien que nous allons vous présenter brièvement ici.

Neuf personnes au total (Bruno Fäh, Peter Franken, Gerhard Grossglauser, Walter Huber, Martin Hürzeler, Hildegard Jutz, Josef Lauber, Marcel Peier et Edi Tschan), se sont retrouvées ce matin-là à la Fondation suisse en faveur de l’enfant infirme moteur cérébral. Une longue période de préparation avait toutefois précédé cette réunion. Le premier procès-verbal du groupe de travail qui s’occupait de la création de l’association remonte au 1er mars 1993. Bruno Fäh l’avait initié après un colloque de collecte de fonds à Fribourg, lors duquel plus de la moitié des participants s’étaient déclarés en faveur de l’adhésion à une « Association de Fund Raisers » (Vereinigung von Fund Raisern, sic !).

Ce même Bruno Fäh dirigeait ensuite la réunion de création, dont l’objet était de discuter d’un document-cadre et d’une ébauche de statuts. Si l’anglicisme « Fundraising » a semble-t-il brièvement fait débat (« mais toutes les personnes présentes estimaient qu’il s’agit du terme le plus approprié »), il a été expressément mentionné que l’association voulait épauler les spécialistes de la collecte de fonds (en allemand FundraiserInnen – avec le I majuscule de la communication épicène, qui avait déjà été choisi ici en 1994 !) face à leur direction ou leur comité, notamment dans « l’expérimentation/l’introduction de nouvelles techniques ».

Cotisation annuelle comparable à celle d’aujourd’hui
Dès la création, le montant de la cotisation a été fixé à CHF 250.– par an (il est de CHF 290.– aujourd’hui) : de l’avis de tous, il ne devait pas rebuter, mais être suffisamment élevé pour « que seules les personnes réellement intéressées s’affilient ». Les fondateurs/trices prévoyaient explicitement « 200 membres environ » et précisaient que la SSPF était également ouverte aux membres étrangers. Lors de la réunion elle-même, les tâches définies dans les statuts ont en outre été complétées par la phrase « L’association s’efforce d’améliorer les conditions-cadres politiques et économiques du fundraising ».

« Bataille électorale » pour la présidence
Après la création proprement dite, deux candidatures à la présidence ont été déposées. Gerhard Grossglauser (cf. son interview) a été nommé président et Bruno Fäh, directeur. Barbara Crole, Peter Franken, Sibylle Grosjean, Martin Hürzeler, Hildegard Jutz et Josef Lauber ont été élus au premier comité. La date de la première réunion de celui-ci a, dès l’assemblée générale de création du 31 mai, été fixée au 16 juin, soit deux bonnes semaines plus tard.