HomeNewsUn fundraiser au cœur de campaigner – et vice-versa

Un fundraiser au cœur de campaigner – et vice-versa

10.02.2016

Comment es-tu devenu fundraiser?

Par hasard! En tant que chargé de communication et de campagne d`une ONG, je me suis vite retrouvé à aborder la question du financement pérenne de nos campagnes. J`ai ainsi crée de A à Z un concept de récolte de fonds et un programme de Direct Mail. Et je me suis ensuite pris au jeu: Alliant rigueur et créativité, stratégie et dialogue avec les donateurs, le fundraising était fait pour moi! Depuis lors, j`ai navigué entre deux mondes, celui du campaigning et celui du fundraising. Deux mondes qui souvent se regardent en chiens de faïence, mais dont seule la combinaison harmonieuse est à terme porteuse de crédibilité, de croissance et d’action efficiente.

Pourquoi t`engages-tu au sein de Swissfundraising?

Je m`engage pour mes collègues fundraisers. Tisser un réseau de professionnels francophones, nouer des contacts au niveau national, consolider les savoirs, mobiliser les intérêts constituent l`essence d`une association faîtière. Avec mes collègues du comité suisse romand, nous nous attachons à cet effort de progression collective.

Que devrait-on améliorer pour favoriser la récolte de fonds en Suisse ?

La population suisse est exceptionnelle de générosité. Cette marque de confiance envers notre travail nous donne aussi des obligations. Notre tâche est de promouvoir la culture de la philanthropie à l`intérieur même de nos organisations. Ce n`est qu`avec le dialogue avec les donateurs que nous consoliderons notre base de soutiens et irriguerons le débat avec nos valeurs et propositions.

Quels sont selon toi les 3 principaux instruments de Fundraising pour ces prochaines années ?

Les instruments évoluent avec la société et je ne prendrais ici que les trois exemples les plus significatifs. Premièrement, nous faisons face à une concentration massive des richesses, en Suisse comme au niveau mondial. Ici réside une opportunité d`en rediriger une partie vers le secteur non-marchand via le Corporate Partnership et le Major Gift Fundraising.

Deuxièmement, nous entamons un nouveau cycle démographique avec la disparition progressive des baby-boomers. Sur une ou deux décennies se dessine une redistribution importante de richesses accumulées. C`est une chance à saisir pour le fundraising des legs et héritages.

Enfin, le mode de consommation de l`information a changé: cette dernière est partout, tout le temps. Désormais, le fundraising grand public ne peut être que multicanal et interactif. En cette période historique agitée, pour répondre rapidement aux situations de crise, la stratégie d`appel de fonds englobe le digital et le offline dans un même mouvement, tout en promouvant des solutions constructives et laissant une possibilité de co-création.

Quels arguments donnerais-tu à un collègue pour qu`il devienne membre de Swissfundraising ?

C`est un endroit unique pour se développer dans la récolte de fonds. L`association permet de rencontrer des personnes confrontées aux mêmes questions que soi, d`échanger les idées et les expériences, et constitue un lieu d`inspiration hors pair tant pour les petites que les grandes structures.